HYGIENE ET ASSAINISSEMENT EN MILIEU RURAL : Les acteurs du Togo dont l’UGP/FMA, CCR ATPC Région, ADESCO et du Benin en atelier d’échange dans la région de la Kara


Echanger sur les nouvelles thématiques et partager les expériences, innovations et les défis liés à des thématiques d’Hygiène et Assainissement, tel est l’objectif de la rencontre organisée par l’Unité de Gestion du Programme du Fonds Mondial pour l’Assainissement (UGP-FMA) en collaboration avec l’Agence d’Exécution (AE), avec la délégation de l’Assainissement et des Pratiques d’Hygiène en milieu Rural (PAPHyR) Bénin au Togo sur la mise en œuvre du projet ATPC dans la région de la Kara.  Cette rencontre tenue  du mercredi 12 au jeudi 13 Juin 2019 a connu la participation de l’équipe de coordination Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC) d’ADESCO.

           

Tout comme au Togo avec le programme Togo Sans Défécation à l’Air Libre (Togo SanDAL) d’ici 2030 à travers l’expérimentation de l’approche ATPC, le Benin met également en œuvre le Programme d’amélioration de l’accès à l’Assainissement et des Pratiques d’Hygiène en milieu Rural (PAPHyR), pour aider les populations rurales, en améliorant leur accès à l’assainissement et en promouvant l’adoption de meilleures pratiques d’hygiène.

 

Durant les deux jours, les acteurs ont échangé entre autre sur les stratégies d’accompagnement des communautés pour l’atteinte et le maintien de la Fin de la Défécation à l’Air Libre (FDAL) et leçons apprises des programmes du GSF au Bénin et au Togo, les expériences des Coordonnateurs de Zone Départementales de l’AE du Bénin et leurs homologues, les stratégies à déployer pour la prise en compte de l’égalité et non-discrimination dans la mise en œuvre du Programme GSF au Bénin, l’expérience du Programme GSF au Togo en matière de marketing de l’assainissement et de la mobilisation des microcrédits.

La rencontre s’est soldée par la visite d’un des villages certifiés FDAL (Alédjo Kadara, dans la préfecture d’Assoli) dont la communauté a pris l’engagement de ne plus manger ses propres cacas en réalisant des latrines améliorées à base des matériaux locaux avec l’accompagnement technique d’ADESCO. En effet, ADESCO pilote le projet ATPC depuis 2014 dans trois préfectures de la Région de la Kara à savoir Bassar, Dankpen, Assoli et couvre 24 cantons et 423 villages.

 

Partagez