LES PARTIES PRENANTES DU PROJET «PROMOTION DES DROITS DES ADOLESCENTS A LA SANTE GENESIQUE AU TOGO» CELEBRENT LA FIN DU FINANCEMENT


 

Partager les grands résultats du projet puis reconnaître les contributions des parties prenantes-clés au projet tout en exprimant la gratitude aux individus et groupes qui ont joué un rôle crucial à la réussite de ce projet, à travers la remise des attestations de reconnaissance aux acteurs de mise en œuvre, tel était l’objectif de la revue bilan tenue le 30 Novembre 2019 à l’Auberge le Verger de Sotouboua. Organisée par Plan International Togo, cette rencontre a vu la participation des différents acteurs ayant participé activement à la mise en œuvre au niveau des 7 préfectures, zone de couverture du projet. Parmi les participants on peut citer le Représentant de l’Union Européenne, Plan International Togo, les deux ONG de mis en œuvre qui sont ADESCO et ATBEF, RJCE, les Préfets de Sotouboua et Blitta, DRAS, DRE, DRS, Directeurs d’écoles, Communautés et CCPE.

Rappelons que cette rencontre se situe dans le cadre de la célébration de fin de financement du projet «Promotion des Droits des Adolescents à la santé génésique au Togo », initié depuis le 1er décembre 2014 par Plan International Togo et ses partenaires ADESCO et ATBEF pour répondre d’une part au besoin en information sur la santé sexuelle et reproductive chez les adolescent-e-s et les jeunes et d’autre part promouvoir la lutte contre toutes les formes de violences nées de la non jouissance des droits sexuels, notamment la persistance des pratiques néfastes telles que les rapports sexuels forcés, les relations sexuelles transactionnelles, des tabous et l’absence de dialogue intergénérationnel  et d’éducation sexuelle complète dans les écoles et les centres de santé.

Le projet est financé à 80% par l’Union Européenne et à 20% par Plan International à travers l’Agence Suédoise de développement International (ASDI) dont l’action vise spécifiquement à réduire la prévalence des grossesses précoces et non désirées parmi les filles adolescentes de 10 à 19 ans dans les Régions Centrale et des Plateaux au Togo. Mis en œuvre pendant 5 ans, 1er décembre 2014 au 30 novembre 2019, il a couvert 7 préfectures dont Tchaoudjo, Tchamba, Sotouboua, Blitta, Mô de la zone de couverture d’ADESCO dans la Région Centrale  et Est-Mono, Moyen Mono dans la Région des Plateaux zone de couverture d’ ATBEF.

Il faut souligner que la cérémonie de fin du financement du projet a été riche en témoignages émouvants et poignants comme vous pouvez lire quelques-uns dans les paragraphes qui suivent :

Au nombre des témoignages, nous avons retenus les propos de Mr GOUYAGANDO Atcha, Chef Canton de Affem Boussou dans Tchamba : «Tout d’abord je voudrais rendre un hommage à Plan International et l’Etat Togolais car c’est grâce à eux que nous avons pu avoir un partenariat avec l’Union Européenne dans le cadre de ce projet. Et ce projet a véritablement profité à mon canton. Je dirai même que le canton d’Affem Boussou a plus bénéficié de ce projet que tous les autres cantons de la zone du projet. Lorsque les intervenants ont parlé de fin du projet, j’ai un peu tiqué. Pour moi, ce n’est pas la fin du projet car c’est un arbre que nous avons tous planté et c’est maintenant que nous allons bénéficier de son ombre et de ses fruits. Pour moi ce sont les équipes de terrain qui ne viendront plus mais le travail va continuer dans nos communautés».

«Je voudrais au nom de tous les adolescents et jeunes de ma localité dire du fond du cœur un grand merci aux initiateurs de ce projet. Merci infiniment à eux pour tout ce qu’ils ont fait surtout à nous les adolescentes pour la promotion et la protection de nos droits en général.

Avant moi j’étais une fille facile à convaincre mais avec mon appartenance au club et les formations reçues, j’ai pu changer mon comportement et me donner des principes et des rêves à atteindre. Nous avons ainsi reçu toutes les astuces pour déjouer les plans des garçons qui voudraient nous amener à ne pas réaliser nos rêves. De plus grâce à la clinique mobile nous sommes pris en charge gratuitement et connaissons notre statut sérologique pour mieux planifier notre vie sexuelle», KOMGA Arenga, F,  17 ans, Classe de Terminale Série D, Présidente de club du Lycée Elavagnon, Canton d’Elavagnon, Est-Mono.

Pour sa part, ISSIFOU Méïmounétou, Présidente des femmes du quartier Barrière, Canton de Sokodé, Tchaoudjo «Aujourd’hui, à l’heure du bilan, je voudrais tout d’abord dire un grand merci à Plan International, ADESCO, ATBEF et Union Européenne pour tout ce qu’il ont fait durant ces cinq années pour nos adolescents et jeunes. Grâce aux actions du projet, parler de la santé génésique des adolescents et jeunes commencent à rentrer dans les habitudes des populations. Nous devons donc poursuivre tout ce que nous avons appris pour que tous ces efforts ne soient pas vains. Comme un seul homme chacun doit jouer de son côté le rôle qui est le sien pour pérenniser les acquis de ce projet que nous célébrons en ce jour. Je voudrais faire un coucou spécial aux 18 Facilitateurs de Zone qui ont bravé vents et tempêtes pour qu’on ait ces résultats».

Partagez