Comprendre leurs rôles et responsabilités pour mieux influencer et répondre aux besoins des bénéficiaires : les Organisations de la Société Civile de la Région Centrale dont ADESCO renforcées


Du 09 au 15 mars 2020 s’est tenu à Sokodé un atelier de renforcement des Organisations de la Société Civile (OSC) de la Région Centrale sur la légitimité, la diversité et l’environnement favorable et démocratique en lien avec la protection des enfants.

Organisé par le Réseau des Journalistes et Communicateurs spécialisés en Éducation (RJCE) en collaboration avec Plan International Togo, cet atelier se situe dans le cadre de la mise en œuvre du projet ”Renforcement de la Société Civile pour la Lutte contre les Violences de Genre au Togo”  financé par Plan Suède à travers l’Agence Suédoise de Développement International. Cet atelier a pour  objectif de permettre aux OSC d’améliorer leur efficacité et leur impact dans leur contexte pour protéger et promouvoir les droits des enfants et des jeunes, notamment les droits des filles et des jeunes femmes pour un développement durable. L’ONG ADESCO a pris activement part à cet atelier avec la présence de deux participants dont la Présidente du Conseil d’Administration.

Les travaux ont notamment porté sur la définition de la société civile, ses rôles et responsabilités, la légalité et la légitimité des OSC, la notion de diversité pour qu’une organisation puisse bien mener ses activités au profit des cibles ou bénéficiaires, le développement organisationnel (la structuration d’une organisation), le cadre de fonctionnement (l’environnement dans lequel chaque OSC opère ; favorable ou non), la collaboration entre les OSC (avec qui et comment la société civile et les OSC collaborent et s’associent pour atteindre leurs objectifs : quelles sont les conditions préalables nécessaires pour pouvoir collaborer ; de quels types de collaborations et de partenariats les OSC ont-elles besoin).

Au terme des activités, les participants suite aux échanges et à travers des exercices pratiques  avec l’appui de la facilitation ont mieux cerné le contenu des modules cités plus haut et sont repartis avec des plans d’actions élaborés selon les points faibles à relever  adaptés à chaque organisation afin de corriger les gaps qui existaient pour  être une société civile dynamique et inclusive et influencer par ses actions à travers de bonnes collaborations.

 

Partagez