SDSR : Le ‘‘Mouvement Pro-SSR pour tous au Togo’’ présente les résultats de l’étude CAP aux acteurs du Grand Lomé


SANTÉ SSR

(Société Civile Médias) – Les principaux résultats de l’étude de référence sur les connaissances, attitudes et pratiques (CAP) en matière de jouissance de la Santé, Droits Sexuels et de la Reproduction (SDSR) pour tous au Togo ont été présentés aux acteurs, partenaires et influenceurs clés mercredi 28 octobre au cours d’une rencontre organisée à Lomé par le “Mouvement Pro-SSR pour tous au Togo”. Cette étude a été réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Engagement de la Société Civile pour la Promotion de la Santé, Droits Sexuels et de la Reproduction pour Tous au Togo ».

L’étude, réalisée avec l’appui technique du Centre de recherche et d’ingénierie sociale du Togo (CRISTO), a permis de produire des données et de fournir des informations de base pour orienter la mise en œuvre des actions du projet vers l’atteinte de ses objectifs. Il s’est agi de collecter des données de base sur les connaissances, attitudes, et pratiques des populations en matière de jouissance de la SDSR et sur les indicateurs de résultats du projet. Un accent particulier a été mis sur les pratiques néfastes spécifiques à chaque communauté en rapport avec la jouissance de la SDSR pour tous, sans discrimination y compris les minorités sexuelles.

« Pour ce projet d’une durée de deux ans, il nous fallait avoir un certain nombre de données de base. C’est pour cela que nous avons recruté le cabinet CRISTO qui a conduit une étude sur les connaissances, attitudes et pratiques en matière de jouissance de la santé, droits sexuels et de la reproduction. Les données de cette étude ont été validées par les 14 membres du Mouvement Pro-SSR pour tous au Togo», explique Nadzombé DATAGNI, Directeur exécutif de l’ONG Appui au développement et à la santé communautaire (ADESCO), chef de file de la coalition “Mouvement Pro-SSR pour tous au Togo”.

Après la validation du document, il a été jugé nécessaire de le mettre à la disposition du public. L’atelier de ce jour, qui est le premier des 6 rencontres prévues sur l’ensemble du territoire, a donc permis aux acteurs, partenaires et influenceurs du Grand Lomé d’avoir la connaissance de son contenu. Les résultats importants de l’étude leur ont été présentés, ce qui a permis au ”Mouvement Pro-SSR pour tous au Togo” de recueillir des propositions d’actions stratégiques afin d’assurer la jouissance à la SDSR par tous et surtout pour les minorités sexuelles au Togo.

Par ailleurs, le document de l’étude CAP a été distribué à tous les participants à la fin de l’atelier, afin de permettre à chacun de l’avoir en sa possession.

« Nous avons également rédigé un article dans lequel nous avons résumé l’essentiel du contenu de l’étude. Un argumentaire a été également proposé. Tout cela a été mis à la disposition des acteurs et deviendra un outil de plaidoyer pour améliorer l’environnement et faire en sorte que l’exclusion ne soit pas renforcée en ce temps de Covid-19. Ceci, afin que chaque Togolais qui a besoin de service de SSR, en l’occurrence les minorités sexuelles, puisse en avoir accès », a indiqué Nadzombé DATAGNI.

Les autres ateliers de dissémination de l’étude CAP sont prévus à Tsévié (29 octobre), Atakpamé (2 novembre), Sokodé (3 novembre), Kara (4 novembre) et Dapaong (6 novembre).

Officiellement lancé le 16 janvier dernier à Lomé, le projet «Engagement de la société civile pour la promotion des droits sexuels des minorités sexuelles au Togo» permettra à terme de créer un environnement social favorable à la jouissance des droits sexuels pour tous sans discrimination en identifiant et en éliminant les normes et croyances néfastes qui alimentent les violations aux droits sexuels de tous.

Partagez