ADESCO DÉFINIT SES PRIORITÉS POUR LES CINQ PROCHAINES ANNÉES


Un nouveau plan stratégique 2021-2025 est validé le lundi 07 décembre 2020 lors d’un atelier organisé par l’ONG ADESCO à l’hôtel Aléhéri de Sokodé. Cette rencontre de validation est le fruit d’un processus d’accompagnement du Cabinet d’Ingénierie pour le Développement Inclusif et Durable (CIDID).

En effet, un diagnostic organisationnel a été réalisé auprès des 14 OSC membres du Mouvement Pro-SSR pour Tous au Togo, en vue du renforcement des capacités organisationnelles des membres de la coalition en matière de la SDSR dont ADESCO est le chef de file ; ceci dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Engagement de la société civile pour la promotion de la Santé, Droits sexuels et de la Reproduction pour Tous au Togo » avec l’appui financier de la subvention réseau AmplifyChange.

Séance de travaux de groupes avant validation

A cet effet, un atelier d’arbitrage a permis aux 14 OSC, d’identifier des actions/besoins prioritaires dont l’élaboration ou la revue de documents stratégiques (plans stratégiques, plans de mobilisation de ressources, plans de communication et plans de suivi-évaluation).                                Ce processus de révision a permis l’ONG ADESCO d’obtenir un document pour les nouvelles orientations au cours des cinq prochaines années (2021-2025) qui s’aligne sur les priorités nationales (Plan National de Développement Sanitaire (PNDS 2017-2022) notamment sur les axes 1, 2, 4 et 5 et le Plan National de Développement (PND) du Togo (2018-2022) dans les domaines 2 (soins de santé et nutrition), 4 (système de protection sociale et civile), 5 (équité et égalité de genre), 6 (eau potable et assainissement), 9 (cadre de vie et logement décent) de l’axe 3 et les ODD.

L’atelier a connu la participation active des partenaires techniques et financiers, des chefs traditionnels, des représentants des jeunes, des femmes, des personnes vivant avec le handicap, sans oublié les représentants des ministères partenaires (santé et Hygiène publique, planification etc), la Direction de la Recherche et de la Coopération de l’Université de Kara, l’ensemble des membres du Conseil d’Administration et le personnel de ADESCO sans compter les médias.

Partagez