Déclenchement institutionnel organisé par ADESCO à l’endroit de 62 leaders communautaires, religieux et administratifs dans la préfecture de Mô


Beaucoup de cas de maladies hydro fécales, les maladies de la peau, les envenimations et les cas soupçonnés de Maladies Tropicales Négligées (MTN) à manifestations cutanées sont diagnostiqués dans les communautés en dépit des efforts fournis par l’Etat et ses partenaires en développement. Ainsi, dans le but de contribuer à l’amélioration du cadre de vie des ménages de la préfecture de Mô à travers la promotion du Droit à la santé, l’ONG ADESCO avec l’appui financier de la Fondation Anesvad met en œuvre le projet « Renforcement du système sanitaire pour la prévention des maladies du milieu hydrique et des MTN cutanées à travers les actions communautaires dans la Préfecture de Mô, Togo ».

C’est dans cette lignée qu’un déclenchement institutionnel est organisé à l’endroit de 62 leaders communautaires, religieux et administratifs ce vendredi 12 mars 2021 dans la préfecture de Mô en vue de les outiller sur les techniques ATPC (Assainissement Total Piloté par la Communauté) pour accompagner efficacement les actions du projet dans leurs communautés pour l’atteinte de la Fin à la Défécation à l’Air Libre (FDAL).

Il s’est agi de susciter chez les leaders communautaires et religieux ainsi que des autorités administratives une prise de conscience de leur situation d’insalubrité, suivi d’une décision individuelle et collective à s’auto-développer sur les questions d’hygiène et assainissement.

Les autorités administratives (le Préfet, le Directeur Préfectoral de la Santé, le Directeur Préfectoral de l’Action Sociale, l’Inspecteur de l’éducation, les Maires, les Forces de l’ordre et de sécurité), les autorités locales (chefs cantons et villages) et les leaders communautaires (Représentantes des Femmes, Présidents des CCD) issus des 25 localités des trois cantons cibles du projet sont déclenchés.

A cette rencontre, les outils ATPC tels que la cartographie de la zone, la voie de contamination féco-orale, calcul des quantités des cacas, les dépenses médicales, sont développés afin d’amener les leaders à prendre conscience de leurs problèmes de santé liés à l’insalubrité due à leurs pratiques de défécation à l’air libre.

A l’issue de ce déclenchement, chaque participant a pris un engagement signé pour mettre fin à la défécation à l’air libre.

Cette activité est conduit par une équipe de trois Experts formateurs d’ADESCO en ATPC (Vice-Président du CA, Expert en Génie Sanitaire, le Coordinateur du projet ATPC et le Responsable Suivi-évaluation).

Ce projet pilote qui va se dérouler dans trois cantons (Boulohou, Kagningbara, Sahiboudè) de la préfecture de Mô est prévu pour une durée de deux (02) ans.

 

Partagez