L’EQUIPE DU PROJET SSR-BMZ RENFORCEE SUR LE DIALOGUE INTERGENERATIONNEL (DIG) ET LA SSR DES ADOLESCENTS ET JEUNES


En vue de donner aux animateurs les capacités nécessaires pour la mise en œuvre de  l’approche DIG dans les communautés, l’ONG ADESCO en collaboration avec ses partenaires Plan International Togo et l’ONG RADAR a organisé du 19 au 24 Avril 2021 dans la salle de réunion de CECO RESTO à Sotouboua, une formation à l’endroit de l’équipe de projet sur la thématique de la santé sexuelle et reproductive et sur l’organisation d’un dialogue intergénérationnel. Cet atelier se situe dans le contexte de mise en œuvre du projet « Renforcement de l’accès au droit à la santé sexuelle et reproductive des jeunes filles et adolescentes des préfectures de Sotouboua et de Mô au Togo ».

Ils sont au total treize (13) participants (huit animateurs dont trois d’ADESCO, et cinq de RADAR), une Opératrice de clinique mobile d’ADESCO, un Chargé de suivi de RADAR, deux Chargés de projet (1 RADAR et 1 ADESCO) et un  Coordonnateur de projet de Plan International Togo à bénéficier de cette formation.

Durant les six jours de travaux, les participants ont échangé sur différents modules notamment le dialogue intergénérationnel qui consiste à la mise en place des modèles de dialogues intergénérationnels dans les communautés pour discuter des questions liées à la santé sexuelles des jeunes et adolescentes.

L’Education Sexuelle Complète est aussi l’un des modules abordé et a porté sur la définition de la santé sexuelle et reproductive dans son ensemble et plus spécifiquement celle des adolescents et jeunes.

Le concept genre a été également développé  avec des sous thèmes tels que l’égalité du genre, l’équité du genre en mettant un accent particulier sur la promotion de l’équité du genre dans les communautés.

Un des participants à la rencontre, PAKOUTE Panabessa, Animateur sur le projet SSR-BMZ à l’ONG RADAR reconnaît avoir beaucoup appris de cet atelier.

« Je suis très satisfait des six jours de formation que nous avons reçu sur le Dialogue Intergénérationnel et sur la Santé Sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes. Cette formation m’a permis d’acquérir des connaissances sur les droits à la santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes. Je suis aguerri pour accompagner les adolescents et jeunes dans la jouissance de leurs droits à la SSR et outillé pour faciliter les dialogues dans les communautés pour l’identification des croyances et normes néfastes à la jouissance des droits SSR par les jeunes filles. C’est l’occasion de remercier les partenaires Plan International et BMZ pour leur engagement dans la protection des Enfants adolescents et jeunes notamment en matière de la SSR ».  

Pour DJAMONGOU Joséphine, Opératrice de la clinique mobile sur le sur le projet SSR-BMZ à l’ONG ADESCO, c’est une nouvelle méthode de travail qu’elle compte mettre en place sur le terrain dans l’offrir des services SSR adaptés à tous les jeunes et adolescents.

« Je suis renforcée sur les droits à la SSR des adolescents et jeunes durant cette formation. Avant je limitais l’offre en choisissant à la place des adolescents et jeunes les méthodes contraceptives que je dois leur proposer. Mais à présent, je dois présenter toutes les méthodes contraceptives disponibles et laisser le choix à l’adolescent ou jeune d’adopter celle qui lui intéresse ».

Rappelons que le projet vise à favoriser la jouissance des droits à la santé sexuelle et reproductive à 23.875 filles et jeunes femmes de 10 à 24 ans à travers l’amélioration de la disponibilité des services de contraception et de santé sexuelle des jeunes et des adolescents, le renforcement des capacités des jeunes filles et mères notamment sur les violences basées sur le genre, la promotion de l’engagement des hommes et autres acteurs communautaires, la lutte contre les normes sociales défavorables aux filles et le renforcement des capacités économiques des jeunes filles pour les rendre autonomes.

Financé à 75% par BMZ et à 25% par Plan International Allemagne, ce projet a une durée de 3 ans allant du 15 décembre 2020 au 14 décembre 2023. ADESCO couvre la préfecture de Sotouboua et RADAR la préfecture de Mô.

 

Partagez