Micro campagne de sensibilisation des extrascolaires de Aléhéridè sur les thématiques de CVJ, SSR/VIH/IST organisée par l’ONG ADESCO


De nombreuses initiatives en matière de lutte contre les grossesses et mariages précoces chez les Jeunes Adolescents sont portées par le CNLS-IST et le PNLS-HV-IST, mais aussi par les Organisations de la Société Civile (OSC) avec l’appui de partenaires techniques et financiers (PTF) comme l’UNFPA, pour lever les obstacles et faciliter l’accès des Jeunes Adolescents à l’éducation sexuelle complète, aux soins, ainsi que pour réduire les vulnérabilités et améliorer leur développement.

Parmi ces initiatives se trouve la nouvelle stratégie d’Organisation mensuelle d’une micro campagne de sensibilisation sur les Compétences de Vie des Jeunes Adolescents, la Santé Sexuelle et Reproductive, le VIH et les Infections Sexuellement Transmissibles (CVJA, SSR/VIH/IST) dans les centres communautaires et centre d’écoute de jeunes.

Ainsi, pour la mise en œuvre des activités du Nouveau Fonds Mondial (NFM3), il est prévu chaque mois d’animer une micro campagne. C’est dans cette optique que l’ONG ADESCO, un des acteurs de mise en œuvre dudit projet a organisé une micro campagne de sensibilisation à l’endroit des Jeunes Adolescents extrascolaires de Aléhéridè ce vendredi 21 mai 2021 au centre communautaire de ladite localité dans la préfecture de Tchaoudjo.

Cette activité a permis de contribuer au renforcement de la communication pour la promotion des compétences de vie, pour le changement de comportement autour des thématiques liées aux  CVJA, SSR/VIH/IST chez les jeunes et adolescents en milieux extrascolaire.

La campagne a touché les Jeunes et Adolescents apprentis des corps de métiers de Aléhéridè (coiffeurs, coiffeuses, mécaniciens, couturiers….). Elle a été conduite par l’Assistante médicale de l’ATBEF-Sokodé, chargée de la Santé Sexuelle et Reproductive des Jeunes et Adolescents (SSRJA) suivi d’un conseil psycho-social individuel fait par le prescripteur des IST/PF du Service Adapté (SA) du CMS Bon-Secours. Les conseils et dépistage au VIH /Sida au cours de activité ont permis de toucher 54 Jeunes Adolescents.

Partagez