Mô : La cellule de coordination préfectorale en suivi dans 12 villages sur l’état d’avancement des activités de réalisation des latrines


Une mission de suivi percutant a été conduite par la cellule de coordination préfectorale de Mô (le Préfet et le Directeur Préfectoral de la Santé) dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement du système sanitaire pour la prévention des maladies du milieu hydrique et des MTN cutanées à travers les actions communautaires dans la Préfecture de Mô, Togo ».  Du 01 au 03 juillet 2021, les trois cantons (Saïboudè, Boulohou, Kagnigbara) cibles du projet ont été visités et cette mission a consisté au déclenchement des communautés pour la réalisation des latrines et leur bonne utilisation tout en leur rappelant le respect des mesures barrières à la pandémie de Covid 19. De Saïboudè en passant par Boulohou et Kagnigbanra, la cellule de coordination a visité 12 villages (Tchatoun, Saboundjira, Bikpaliba, Essowazina, Souroukou, Boulohou,Tassi, Tabindè, Matchatom, Folo, Kagnigbara et Kagna) de ces trois cantons.

Ce projet vient à point nommé renforcer davantage les actions des services de santé dans cette préfecture suivant ce témoignage : « Depuis 4 ans, nous avions essayé de sensibiliser les communautés sur les effets néfastes de la défécation à l’air libre tout en les invitant à la construction des latrines sans véritable succès. Cependant, lors de notre supervision, nous avons noté une volonté manifeste des populations à construire des latrines car elles ont compris maintenant que la défécation à l’air libre a des conséquences sur leur santé. Nous sommes donc confiants qu’avec notre passage, les communautés vont s’engager résolument dans la construction des latrines et l’amélioration de la pratique de l’hygiène. Merci à Anesvad et ADESCO pour leur appui », propos du DPS Mô.

Le projet est piloté par l’ONG ADESCO avec l’appui financier de la Fondation Anesvad. Il couvre 25 villages des trois cantons.

 

Partagez