LES SERVICES OFFERTS DANS LES UNITES DE SOINS PERIPHERIQUES (USP) ET LES MODALITES D’ACCES : ADESCO a formé les mères leaders et volontaires locaux dans la préfecture de Mô


LES SERVICES OFFERTS DANS LES UNITES DE SOINS PERIPHERIQUES (USP) ET LES MODALITES D’ACCES : ADESCO a formé les mères leaders et volontaires locaux dans la préfecture de Mô

Ils sont au total  91 Mères Leaders des groupes de contact (Groupe de voisins ou Care Group)  et 50 Volontaires Locaux à bénéficier d’une formation sur les différents soins et services offerts dans les Unités de Soins Périphériques (USP) et les modalités d’accès à ces services. Organisée par l’ONG ADESCO, cette formation s’est déroulée du 21 au 22 septembre 2021 dans les trois cantons cibles à savoir Kagnigbara, Boulohou et Saïboudè de la préfecture de Mô. Elle a pour objectif de sensibiliser les Mères leaders et les Volontaires Locaux sur les services de soins disponibles pour un meilleur accès.

Il s’est agi de faire connaitre aux participants les services disponibles et les conditions d’y accéder et de leur expliquer leurs rôles  dans les communautés respectives.

A l’issue de la formation, les mères leaders et les volontaires locaux ont eu des informations nécessaires sur les services disponibles et les conditions pour y accéder.  Ils sont outillés pour une contribution efficace dans l’atteinte des objectifs du projet.

Ces Mères Leaders formées vont sensibiliser à leur tour leurs pairs avec l’appui des volontaires locaux lors des rencontres hebdomadaires des GVEC qui vont relayer les informations dans leurs ménages. Les Animateurs appuieront les mères leaders lors des sensibilisations dans les groupements.

Les participants très satisfaits de cette formation nous livrent leurs impressions :

« Nous sommes très fier de la formation de ADESCO car elle nous a permis d’avoir beaucoup d’informations sur la santé. Une fois de retour chez nous, nous allons transmettre ce que nous avons appris aux autres membres. Nous remercions ADESCO et son Partenaire Anesvad », propos de DEWIYA, résident à Tchétchékou, canton de Saïboudè.

« J’ai pris une décision d’aller mettre en place ma latrine après avoir appris les conséquences de la défécation à l’air libre et les avantages de l’utilisation des latrines ».

Cette activité se situe dans la mise en œuvre du projet « Renforcement du système sanitaire pour la prévention des maladies du milieu hydrique et des MTN cutanées à travers les actions communautaires dans la Préfecture de Mô, Togo » avec pour objectif de ‘’Contribuer à l’amélioration du cadre de vie des ménages de la préfecture de Mô à travers la promotion du Droit à la santé’’.  La mise en œuvre est assurée par l’ONG ADESCO grâce au financement de la Fondation Anesvad.

 

 

 

 

 

Partagez